Rubrique

ND. Les Oiseaux
Fondateurs
Congrégation Notre-Dame
Projet Educatif
Le tour de main
Organigramme
Les lieux

Après la tempête, le renouveau

La Fête de l'Arbre, dans une école, c'est aussi la fête des Enfants et la fête de tous ceux qui les aident à "pousser"... En cette radieuse après-midi de printemps, 19 mars 2000, les voici tous arrivés : parents, amis, profes­seurs, jardiniers des âmes et jardiniers des arbres, tous ceux qui savent qu’après la tempête vient le renouveau.

En gestes solennels, trois arbres sont plantés : un orme, capable de faire revivre l'espèce menacée, un tilleul, appelé "Arbre de la Liberté" car il porte les souhaits formés pour les Tibétains, et un poirier, premier espoir du verger pédagogique. Pelletées de terre, chorale des enfants mêlée aux chants d'oiseaux, discours qui célèbrent l'entraide de tous ceux qui œuvrent pour que renaisse le Parc. Les élèves, consul­tés par une "boîte à idées", ont voulu des réjouissances très "arbori­coles", réalisées grâce au concours de Jean-François Geffré, de l'Agence des Espaces Verts, délégué dans les écoles par le Conseil Régional de l'Ile-de-France.

 

Après la Tempête 01

Après la tempête 02

Le long préau des classes primaires s'orne d'une expo­sition où, parmi les dessins et les poèmes des jeunes artistes, foison­nent les arbres des forêts et les ani­maux qui les hantent. Du côté des collèges, on peut tester ses connais­sances en identifiant les arbres et leurs feuilles. Au CDI du lycée, des panneaux illustrés retracent les transformations du Parc du château et, sur la grande pelouse, on "achè­te" qui un tronc, qui des racines ou des branches, pour repeupler le Parc.

Après la tempête 03

Après tempête 04

 

Si, pour beaucoup, la tempête du 26 décembre 1999 a été un choc sentimental, écologique et économique, disons qu'à Notre-Dame, le choc a surtout été pédagogique ! Brusquement, jeunes et adultes ont pris conscience du pré­cieux patrimoine vert qu'il leur revient de gérer et déjà la leçon porte ses fruits.

Dans le cadre de la Fête des Parcs et Jardins en Yvelines, organisée à l'occasion du tricentenaire de la mort du grand jardinier-pay­sagiste Le Nôtre, le Comité Départemental de Tourisme solli­cite notre participation et nous acceptons d'ouvrir au public le Parc des Oiseaux, le 18 juin après-midi.

Deux groupes de visiteurs se succèdent, d'abord pour se pro­mener à travers les siècles, en par­courant l'exposition historique, puis pour découvrir les lieux mêmes, guidés par M. Geffré, expert en botanique, qui passion­ne son auditoire. Cette ouverture exceptionnelle du Parc au public nous a permis de partager avec d'autres la beauté de notre envi­ronnement et de réfléchir sur notre compagnonnage avec les arbres qui, lui, se vit au quoti­dien. Ne sont-ils pas des amis qui, les pieds sur terre, nous montrent chaque jour le Ciel ?

 

Après tempête 05

Soeur Marie-Claire TIHON